top of page

Le secteur du film en première ligne : UNESCO discussion de haut niveau sur l’IA dans l’industrie audiovisuelle

L'intelligence artificielle (IA) transforme de manière inédite les industries culturelles et créatives et ces changements sont là pour durer. L'UNESCO a organisé le 19 octobre une discussion globale sur l'impact de l'IA dans le secteur audiovisuel.

La réunion, en format hybride, a rassemblé au sein de l'UNESCO plus d'une centaine de personnes, ambassadeurs, délégations, organisations internationales, commissions nationales, ONGs et experts. 

Malgré courte, la réunion était dense grâce à une bonne préparation et à un panel international assez large. Au sein de ce panel figurait notre collègue Rizwan Ahamd, Directeur du IMC (Instructional Media Center - Inde) membre et représentant du CICT-ICFT.

De nombreuses inquiétudes ont pu être exprimées face en particulier à la rapidité du développement de l'IA, mais aussi des attentes positives. On peut retenir deux mots prononcés à maintes reprises : transparence et régulation. Transparence sur le “moteur” de l'IA, y compris sur ce qui “nourrit” les algorithmes et sur la manière dont ils fonctionnent. Le besoin de transparence est fort pour protéger les créateurs, mais est-il réaliste d'imaginer pouvoir accéder aux méthodes des "fabricants d'IA", voire d'être associés à la création ? Quant au besoin de régulation, il semble partagé par tous, et il est souhaité qu'une régulation soit instaurée à l'échelle mondiale, tout en ayant conscience que l'avancement est très hétérogène de par le monde, entre les régions qui ont encore un faible accès à l'Internet (à ce jour 3,6 milliards de personnes non connectés) et celles qui sont très avancées dans les développements technologiques et couvertures numériques.

 

Le colloque a donc "planté le décor" et soulevé des sujets très importants qu'il faut maintenant approfondir concrètement... et rapidement. Tel est l'objectif de l'UNESCO avec la démarche entreprise et à laquelle il convient de souligner qu'un travail transversal intersectoriel doit être réalisé.

Pour plusieurs d'info concernant la discussion, visitez le site officiel de l'UNESCO

Le CICT-ICFT a communiqué aux responsables de l'UNESCO un extrait de la Déclaration de Venise relatif à l'IA disponible ci-dessous.

(pour le text intégral, cliquez ici): 

 

 “Plateformes et IA : l'essor du cinéma mondial ?"

"[...] 2. L'émergence de l'intelligence artificielle a suscité des inquiétudes et des attentes. S'ils sont utilisés de manière appropriée et dans le respect des professionnels de la création, les outils d'intelligence artificielle peuvent apporter des avantages significatifs aux secteurs du cinéma, de l'audiovisuel et des arts. D'un autre côté, l'intelligence artificielle pourrait conduire à la disparition d'œuvres créatives et à une concentration accrue de la chaîne d'approvisionnement des films.

  • L'intelligence artificielle et les algorithmes qui la composent suscitent des espoirs et des menaces en raison de leurs mécanismes cachés, détenus à des fins privées plutôt que sociales.

  • L'effort de réglementation entrepris par le Parlement européen devrait être renforcé, en traitant l'algorithme, à l'origine de toute intelligence artificielle, exactement comme une œuvre intellectuelle, permettant l'identification de chaque auteur qui doit être licencié par un registre professionnel ad hoc à établir officiellement. Un tel instrument permettra de contrôler l'activité et de prévenir tout effet socio-économique négatif sur le web, contrairement à ce qui se passe actuellement.

  • En conséquence, l'UNESCO, sous l'égide des Nations Unies, définira ce cadre réglementaire :

  1. Respect de l'unicité de la création artistique et de l'irrépressibilité de l'artiste en tant que personne physique.

  2. Rémunération équitable et respect des droits de l'auteur.

  3. Interdiction d'attribuer la propriété intellectuelle d'une œuvre produite par des machines au propriétaire de ces machines.

  4. Redéfinition de la notion de "domaine public".

[...]

bf39bfdb-3100-4449-bc68-4598eb919df0.JPG
L'affiche de la conférence dans la grande salle de l'UNESCO, les panélistes sont sur la scène
IMG_8955.jpg
La délégation du CICT/IFCT avec, de gauche à droite, Rizwan AHAMD, Georges DUPONT, Serge MICHEL et Xueyuan HUN
IMG_8971.jpg
Une des interventions de notre représentant Rizwan Ahamd, Directeur du IMC
bottom of page